Etape n°3 : 1er document.

Publié le par sesmargot

 

 

examens_400.jpgBaudelot et Establet expliquent le paradoxe de la meilleure réussite globale des filles et de leur autosélection/élimination des filières d'excellence scientifique par une socialisation précoce toujours différente de ce1le des garçons:


dès la prime enfance, elles apprennent l'obéis­sance, la docilité, l'attention à autrui, la persévérance dans la tâche, l'usage limité de l'espace; ils apprennent la compétition, l'affirmation du moi, l'usage somptuaire de l'espace. Elles sont donc mieux adaptées aux exigences de l'école mais les garçons prennent le dessus quand la compétition s'avive et que se précisent les choix profes­sionnels. Les filles seraient plus enclines à se sous-estimer et les garçons à se surévaluer dans les matières - mathématiques, physique, apprentissages techniques. Elles tendraient donc à s'auto-éliminer des filières où dominent ces matières. Les enseignants renforceraient ce mécanisme en imputant leurs difficultés dans ces matières à leur absence de dons, ce1les des garçons au manque de travail. L:inverse est observé dans les matières littéraires connotées comme féminines.


Baudelot et Establet se réfèrent à la théorie de la reproduction des Inégalités sociales par l'école. À l'instar des enfants d'ouvriers, les filles feraient des choix de « dominées». En optant pour des études et des métiers qui prolongent les fonctions traditionnellement dévolues aux femmes dans la famille (enseignement, santé, relations.. .). Elles intérioriseraient leur destin le plus probable, celui d'épouse et de mère, dont le travail professionnel demeure secondaire par rapport à celui de l'homme. Conformément aux « stéréotypes de sexe », « chaque garçon et chaque fille seraient contraints de construire leur identité personnelle en prenant position par rapport à des identités sociales traditionnellement propres à leur sexe ».

Agnes Van Zanten, L'école, l'état des savoirs, La Découverte, 2000.

 

1. La première phrase soulignées exprime un paradoxe (une contradiction). Lequel ?

2. La deuxième phrase soulignée énonce une première explication. Laquelle ?
3. Quel(s) effet(s) sont alors envisagés sur la vie professionnelle des hommes et des femmes ?

Commenter cet article